Passerelles

Publication

 

La Une

Archives > Publication

Liens

Céramiques

Publications du mois en cours...

 

___Zaü, artiste-illustrateur.
Publié par Pierre Morin le 08/01/2009.

 

« Je dessinais et là, impossible de besogner. Là, les échecs sont irrécupérables. Une leçon. On les jette au panier. Dans le dessin, tout doit être écrit sans repentir… Pas ce lourd matériel de peinture à trainer derrière soi. Une plume, un papier, un peu d’encre, de l’eau. Ecrire, décrire. » Pierre Aleschinsky.

 


Zaü, édition à compte d'auteur. Calendrier 2000, mois de mars.

 

C'est en 1982 que j'ai connu Zaü. Notre premier enfant, Stéphanie, avait alors cinq ans et Sylvie, ma femme, lui lisait avec beacoup du plaisir de beaux livres pour la jeunesse. C'est elle, qui me montra pour la première fois les dessins de Zaû et m'incita à le contacter. J'étais alors à la recherche d'un talent qui pourrait illustrer la brochure qu'une compagnie d'assurances destinait aux jeunes conducteurs. J'étais jeune directeur artistique dans une agence de publicité et j'avais la liberté de pouvoir choisir et rencontrer des illustrateurs ; ce furent donc sept sorcières qui m'introduisirent dans le monde Zaü.

 


Les Sept Sorcières, Collection J'aime lire N°62, Editions Bayard Presse, 1982.

 

[...] Puis il y eut la fille du diable qui transforma notre rencontre en amitié.

 


La Fille du diable, Collection J'aime lire N°97, Editions Bayard Presse, 1985.

 

♦ Biographie : Zaü, de son vrai nom André Langevin, est né à Rennes en 1943. Il suit des cours d'arts graphiques à l'Ecole Estienne à Paris (quatre années de plaisir plus une année dans des cours qu'il choisit, sans notes : libre et gratuit). Il entre très vite dans l'édition jeunesse avec l'illustration d'un livre Nonante de Gropilon écrit par Alain Calame, en 1967 ; ce livre est aussi le premier livre publié par les éditions Ecole des Loisirs. Mais les nécessités financières étaient incompatibles avec cette activité. Il entre alors dans une agence de publicité où il exercera son très grand talent de dessinateur roughman pendant six ans. Puis il retrouve la liberté en prenant un statut d'indépendant comme artiste-illustrateur-roughman, maîtrisant de multiples techniques d’expression.

 


Détail d'une illustration du livre Une cuisine grande comme le monde, 60 recettes pour voyager autour de la Terre, édité par Rue du Monde.

Il renoue avec le monde de l'Edition jeunesse en 1981, avec un premier J'aime lire aux Editions Bayard Presse. Autres livres, autres maisons d'éditions, puis en 1996, il fait une rencontre importante en la personne d'Alain Serres, créateur des Editions Rue du Monde. Il illustre, pour cet auteur éditeur et poète, une anthologie de poèmes contre le racisme, La cour couleurs, écrite par Jean-Marie Henry ; premier livre d'une longue série qui se continue encore aujourd'hui avec 100 chiffres pour réver le monde autrement, paru en novembre 2008.

 

 


Détail d'une illustration du livre Je serai les yeux de la Terre, édité par Rue du Monde. Préface de Yann Arthus-Bertrand, texte d'Alain Serres.

 

Je m'habillerai
de l'eau douce des fleuves
et des rivières.
Je deviendrai l'eau elle-même
et parlerai son langage
transparent.
J'irriguerai chaque rigole,
chaque ride de la Terre,
sans jamais tomber
dans le piège chimique
des nitrates
qui bruleraient
mes yeux clairs.

 

Depuis 1996, il a illustré de nombreux livres chez d'autres éditeurs (1) : Nathan, Bayard Presse, Père Castor Flammarion, Gallimard Jeunesse, Lo Païs d'Enfance, Casterman, Motus, Rageot, Nord Sud. Cette liste n'est pas exhaustive.

 


Youpala, le Reine de la jungle, Editions Nathan, 1991. Edition épuisée.

 

Passionné par l'éveil à une grande liberté d'expression de jeunes enfants dans leur rapport avec le dessin, et le trait d'une manière générale, il participe à des rencontres de classes dans des écoles de toutes les régions de France.

 

Compte rendu d'une rencontre de classe, écoles de Heuilley-Cotton et de Heuilley-le-Grand, dans la Haute-Marne, 2003 (2). « L'après-midi, Zaü a installé des feuilles blanches sur deux grandes tables. Nous nous sommes installés tout autour et il nous a donné des consignes pour réaliser tous ensemble une fresque : dessiner trois arbres différents à l'encre de Chine ; dessiner une colline qui passe derrière les arbres ; sur la colline, dessiner trois arbres différents des trois premiers ; dans le lointain dessiner une autre colline avec un village ; au premier plan, placer des vaches et des moutons qui paissent ; tracer un cadre ; à l'extérieur du cadre, placer des personnages en activités ; mise en couleurs : vert pour dessiner des ronds sur la première colline, vert pour faire des traits verticaux sur la colline en arrière-plan, jaune pour rejoindre les collines, orange pour le village, de toutes les couleurs pour les personnages. »

 

♦ Questions/Réponses, propos receuillis par Olivier Garcia (3) :

Q. « Y-a-t-il des particularités, des codes à respecter ou non pour s'adresser au public enfant ? »

R. Ce qui m’a fasciné, c’est au contraire la liberté que j’ai ressentie comme un vertige après les figures imposées de la publicité. La seule contrainte, c’est que l’âge du personnage doit correspondre à l’histoire et à celui des lecteurs auxquelles elle est destinée. Le reste est une question de dialogue avec l’éditeur, avec lequel je suis le plus souvent en relation plutôt que directement avec l’auteur. Sauf pour Rue du monde où l’auteur, Alain Serres, est aussi éditeur et part quelquefois de dessins que j’ai déjà réalisés.
Bizarrement, je n’ai pas l’impression de dessiner pour les enfants. Beaucoup des illustrateurs que j’apprécie sont d’ailleurs des gens qui travaillent d’abord pour eux et pas pour un public défini. Walt Disney m’ennuie. Je ne crois pas à l’affirmation « Bambi, ils n’aiment que cela ». L’enfant est une personne et n’a pas de goût présupposé. Les histoires doivent être compréhensibles, mais elles permettent une certaine ouverture vers une forme d’art, de différence.

 


Zaü, commande pour un projet de site Web..

 


Zaü, commande pour un projet de site Web.

Je participe à de nombreux salons où je vois beaucoup d’adultes acheter des livres jeunesse, par plaisir, sans alibi. Parce qu’il y a peu de livres en images sur le marché, en dehors de la BD, des carnets de voyage et des ouvrages d’art ou de photos. Il y a une telle profusion de talents en France dans cette écriture dessinée qu’elle attire d’autres publics que sa cible naturelle.

 

Q. « A propos de noir et blanc, votre manière évoque un peu celle d’Hugo Pratt »

R. Tout à fait. Je ne nie pas la séduction qu’il a exercée sur moi. Un de ses confrères disait « Hugo Pratt, c’est un paresseux, il en fait le moins possible ». Pour moi, c’est une qualité. Le minimum d’indications, le plus simple, je suis cette ligne. Je préfère évoquer que décrire.

 

Q. « Vous faites régulièrement des interventions dans les écoles, êtes-vous parfois surpris par les questions ou les réactions des enfants ? »

R. J’ai eu du mal au début à répondre simplement à une question récurrente : pourquoi c’est flou, pourquoi ça déborde, ou pourquoi c’est pas fini ton dessin ? Ma démarche est à la fois très instinctive et intellectuelle, elle doit m’amener à exprimer des sensations et du mouvement. Je leur explique que comme pour une photo, le bougé engendre un peu de flou mais restitue l’impulsion. Et moi, je m’intéresse à ce qui bouge. Dans mon travail, il y a très peu de choses arrêtées.

 


Zaü, commande pour un projet de site Web.

♦ Dernier livre illustré par Zaü : 100 chiffres pour rêver le monde autrement, aux éditions Rue du Monde.
4ème de couverture : Comment ça va sur la Terre ? Quelles nouvelles de la grande forêt mondiale, de l'océan, de la vie des familles en Afrique, en Amérique, en Asie ou ici ? Voici des informations claires et précises, 100 chiffres-clés qui donnent envie de penser autrement notre planète. Envie d'en parler ensemble. D'agir.

Fiche technique : Editions Rue du Monde, 51p, 35x27cm,
ISBN : 978-2-35504-045-0.

 

Note (1) : Livres illustrés par Zaü.

 Web  Disponibles à la FNAC.     Web  Disponibles chez Amazon.
 Web 
Bibliographie chez Ricochet-Jeunes.org.

Note (2) : rencontre de classe dans les écoles de Heuilley-Cotton et de Heuilley-le-Grand, en Haute-Marne..

 Web 
Voir le site.

Note (3) : interview de Zaü par Olivier Garcia.

 Web  Voir l'interview complet.

Note (4) : interview de Zaü par Denise Escarpit, été 2002.

 Web  Voir l'interview complet.

 

Publications du mois en cours...