Passerelles

Passerelles
Publication

 

La Une

Archives > Publication

Liens

Céramiques

Publications du mois en cours...

 

___Une histoire vraie ...
Publié par Pierre Morin le 15/02/2009.

 

L’homme était debout dans le hall de la station l’Enfant Plaza du métro de Washington. Dos au mur il a commencé à jouer du violon. C’était un matin froid de janvier. Il a joué pendant 45 minutes : la Chaconne de la Partita N°2 en ré mineur de Bach, l’Ave Maria de Schubert, du Massenet et de nouveau Bach.
A cette heure de pointe, vers huit heures du matin, quelque mille personnes ont traversé le hall, pour la plupart en route vers leur travail. Après trois minutes un homme d’âge mûr a remarqué qu’un musicien jouait, il a ralentit son pas, s’est arrêté quelques secondes puis est repartit. Une minute plus tard le violoniste a reçu son premier dollar. Sans s’arrêter une femme lui a jeté l’argent dans son petit pot. Puis un homme s’est adossé au mur d’en face pour l’écouter, il a regardé sa montre puis il s’est remis en route.
Celui qui a marqué le plus d’attention fut un petit garçon, il devait avoir trois ans, sa mère l’a tiré, pressé, mais l’enfant s’est arrêté pour regarder le violoniste finalement sa mère l’a secoué et agrippé brutalement afin que l’enfant la suive. Le petit a repris sa marche tout en gardant la tête tournée vers le musicien.
Cette scène s’est répétée plusieurs fois avec d’autres enfants et les parents sans exception les ont forcés à bouger. Durant les trois quart d’heure de jeu du musicien seul sept personnes se sont vraiment arrêtées pour l’écouter un temps. Une vingtaine lui ont donné de l’argent tout en continuant leur marche. Il a récolté 32 dollars. Quand il a eu fini de jouer personne n’a applaudi. Seule une femme l’a reconnu sur plus de mille personnes. Cet homme était pourtant Joshua Bell, l’un des meilleurs musiciens du monde. Il a joué ce matin là dans le métro quelques unes des partitions les plus difficiles jamais écrites avec un Stradivarius de 1713, d’une valeur de 3.5 millions de dollars. Deux jours avant de jouer dans le métro, il faisant salle comble au théâtre de Boston, et le prix des places avoisinait les cent dollars.

 

Cette histoire est une histoire vraie. L’expérience de Joshua Bell jouant incognito dans uns station de métro a été organisée par le Washington Post dans le cadre d’une enquête sur la perception, les goûts et les priorités d’action des gens. La question était de savoir si dans un environnement quotidien, à un moment inopportun, nous pouvons percevoir la beauté. Le monde moderne est ainsi fait. En avril 2008, l’auteur de ces lignes a remporté le Prix Pulitzer pour son long papier dans le Washington Post. A défaut de s’arrêter pour écouter Joshua Bell, on peut encore prendre le temps de lire son histoire sur le site du journal.
© France culture, Place de la Toile, par Caroline Broué et Thomas Baumgartner. Emission du 23/01/2009 à 6h00 du matin. Transcription d'une séquence de l'émission.

 

France Culture

 Web  Emission Place de la Toile.

Washington Post

 Web  L'article original : Pearls Before Breakfast. Can one of the nation's great musicians cut through the fog of a D.C. rush hour? Let's find out. By Gene Weingarten, Washington Post Staff Writer. Sunday, April 8, 2007; Page W10

Joshua Bell

 Web  Site officiel.

Joshua Bell

 Web  Voir/entendre Joshua Bell jouer. Vidéo.

 

Publications du mois en cours...